Une dégustation de Bordeaux entre amis!

La dégustation est une affaire de plaisir ! Dans le Bordelais, nous aimons procurer de grandes joies!

Lors d'un repas entre amis ou en famille, nous aimons partager une bouteille de vin. Souvent elle est la recommandation d'un spécialiste ou un achat de dernière minute... mais rien n'est laissé au hasard car on le sait, elle piquera la curiosité de votre entourage. Pour le repas de ce soir, vous avez acheté un Saint-Julien et un blanc des Graves. On vous a dit que ceux sont de bons vins et qu’avec ce choix, difficile de vous tromper ! Une fois la dégustation venue, le plaisir de partager peut laisser place à l’anxiété.

Oui, déguster peut intimider mais vous savez le faire!

Votre ami décrit des arômes que vous ne reconnaissez pas, vous êtes accompagné d’un professionnel, ou encore, vous n’aimez pas le vin… Autant de situations qui vous rendront mal à l’aise. Pourtant vous avez des yeux et un palais ? Un odorat et une mémoire ? Bonne nouvelle ! Vous avez tous les outils pour déguster ! Il ne vous reste plus qu’à pratiquer !

Quelle est la méthode ?

Mâcher votre vin et inspirer par le nez pour titiller votre cerveau ! Mémoriser les arômes et les saveurs en éduquant votre nez aux odeurs ou en assimilant les arômes à vos souvenirs.

Voyons ça ensemble :

Votre Saint-Julien a une belle couleur rouge rubis, limpide et profond. C’est super, il ne présente aucun défaut visuel !

Au premier nez, il vous séduit car son approche vous enveloppe délicatement votre nez par son acidité et des notes de fruits. C’est ce qu’on attend de lui ! Si vous souhaitez être davantage submerger par toutes les qualités aromatiques, faites un deuxième nez : remuer votre vin dans le verre et sentez !

Puis viens la dégustation, celle que l’on attend : avoir le vin dans la bouche. Il est un peu râpeux (c’est normal c’est un vin tannique !), vous salivez c’est qu’il est acide. Maintenant réfléchissez aux confitures de fruits rouges/noires que votre grand-mère étaler sur vos tartines lorsque vous étiez petits (confiture de fraises, framboises, cassis, cerises noires etc)…

Finalement, vous êtes un adulte responsable donc profitez pour boire lentement, sans excès. Le prochain gorgeon va probablement vous révélez une pointe de réglisse que vous n’aviez pas ressentis la première fois… Quoi? Votre voisin dit qu’il a un côté animal. Il voulait certainement dire qu’il goût qui s’apparente au cuire ou gibier…

Expérimentons le blanc des Graves :

Cette fois-ci, vous avez pris confiance en la dégustation de nectar dorée et transparent…

Le nez vous accroche un peu au premier nez mais le deuxième met en avant les agrumes et de citron ! Très bien en bouche, je sens du pamplemousse… Et vous de la bergamote ? pourquoi pas, après tous les goûts et les couleurs sont des affaires personnelles.

Et après ?

Bon je crois qu’on n’a pas eu besoin de beaucoup de vocabulaire pour cette première dégustation et nous avons passé un bon moment ! Cependant, si vous souhaitez apprécier les vins, il va falloir s’y intéresser et travailler un peu (et pas seulement avec un verre à la main). Différentes solutions existent :

  • Vous pouvez acheter des coffrets de capsules contenant des arômes.
  • Effectuer des ateliers de dégustations chez un caviste ou à la Cité du Vin.
  • Suivre un guide conférencier adhérent à notre Association des Guides de Nouvelle-Aquitaine (comme moi par exemple).
  • Participer à des portes ouvertes (dates à venir…).
  • Suivre des formations spécifiques (WSET, etc).
  • Lire des livres pour assimiler du vocabulaire au fur et à mesure.
  • Etc etc

Vous avez probablement constaté que cette publication est juste une petite base sans prétention… Mais elle est accessible pour une première approche à destination des amateurs curieux. L’expression de notre ressenti est pour la plupart du temps partagé par notre entourage. Si des divergences existent, prenez ça pour des informations complémentaires aux vôtres !

Bref pour résumer cette publication en un mot : osez !

Alors levons nos verres, en n'oubliant JAMAIS que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Le vin comme les autres alcools sont à consommer avec modération. 

À la vôtre !  

Salud ! 

Cheers !

Na zdorovie !

Prost !

Kanpai !

Yamas !

 

Mots-clés: Oenotourisme

agica logo

L'association des guides interprètes
et conférenciers d'Aquitaine

Macaron Adhérent 2019 OTCBM

Nous suivre sur les réseaux

         

Affichage du Logo Mon Guide Agica