Portrait chinois de Guide-Conférencier : Léonor Reuzé

Portrait chinois Mon Guide Léonor ReuzéSi j'étais...

Une Saison : Printemps, les arbres en fleurs, les odeurs, les couleurs, un régal, bien que les lumières et les odeurs de l'automne me plaisent aussi.

Une fleur : Un coquelicot, une fleur des champs.

Mon mot préféré : Guimauve, le son me paraît d'adapter à la texture !

Un Plat : Les lasagnes, ça me fait penser à mon père (qui fait les meilleures au monde)

Une couleur : Vert, pas pour le porter, mais voir de la verdure, ça m'apaise toujours.

Une Pâtisserie : un mille-feuilles, pas pour le goût (la religieuse au chocolat a ma préférence), mais pour l'idée : la couche supérieure, la plus dure, qu'il faut briser pour aller trouver les couches du dessous. C'est souvent ça pour les gens, et aussi pour les sujets qu'on aborde. Il y a le côté attirant et reluisant de la « couche superficielle » mais on a pas le goût véritable, la valeur véritable, tant qu'on n'a pas toucher le fond avec la cuiller !

Un monument : L'abbaye de la Sauve Majeure. J'y sens une énergie particulière, une sorte de sérénité, de connexion quand j'y vais, un sentiment de plénitude.

L'Abbaye de la Sauve-Majeure

Un morceau de musique : Très dure pour moi de choisir, mes goûts allant de Muse à Mozart en passant par Goran Bregovic! C'est selon l'occasion ! Je dirai le prélude n° 4 de Chopin, ça m'apaise, me recentre, me remet les idées en place et m'aide à me retrouver. À écouter ici

Une œuvre d'art : La Profonde Pensée de Camille Claudel. D'abord l'artiste me fascine. Et cette œuvre m'interpelle. Cette femme est-elle en pleine réflexion? En plein désespoir ? Il s'en dégage comme une idée de moment crucial et charnière, vient-elle de s'agenouiller ou au contraire s'apprête-t-elle à se relever ? Est-elle en train de « lâcher » ou de s'accrocher ?

La pensée profonde par Camille Claudel

Une émotion : l'espoir. Je crois qu'il en faut en ce moment, et je suis de nature optimiste...

Un livre : Les fleurs bleues de Raymond Queneau étudié en 1ère. J'ai lu ce livre cinq fois au bas mot. Ce côté surréaliste, absurde, loufoque, plein d'humour, de jeux de mots truffés de référence c'est juste le pied total !

PORTRAIT DE GUIDE-Conférencier 

Depuis quand êtes vous guide ? Je suis "cartée" depuis 2006 mais n'exerce en n'en vis vraiment que depuis 2012

Etait-ce une vocation/une reconversion? Ce n'était pas une vocation, petite je voulais être archéologue, mais c'est devenu une évidence à la fin de mon cursus fac/BTS/Erasmus. Je voulais trouver une profession me permettant de mêler mes centres d'intérêt, l'histoire, les arts au sens large, les langues,l' échange humain, le partage. En trouvant cette licence professionnelle, ça c'est naturellement imposé à moi comme une évidence, j'avais trouvé ma voie !

Qu'est-ce qui vous a attiré dans ce métier ? Le contact avec des gens du monde entier, les échanges, le fait de pouvoir guider aussi bien en ville qu'en musée/château, sur le territoire national.

Quelle clientèle accueillez-vous (langues/typologie) ? Anglophone et hispanophone, souvent croisiériste mais aussi du public français familial, individuels comme groupes.

Avec quel type de partenaires travaillez-vous généralement? Agences réceptives ou maritimes, Offices de Tourisme, Villes d'Art et d'Histoire, Monuments bientôt j'espère ;)

Un endroit où vous adorez guider? Pourquoi? Les petites communes comme Cadillac, La Réole ou Podensac. Quand on lance ce type de visites pour les individuels, ce sont surtout les locaux qui viennent en curieux et qui ne réalisaient pas ce qu'ils avaient sous les yeux chaque jour. Du coup j'ai vraiment l'impression de participer à changer le regard souvent un peu négatif qu'ils avaient sur leur propre commune, en leur en montrant la valeur, la richesse. Ils en ressortent étonnés, avec des étoiles plein les yeux en disant « mais je ne savais même pas qu'il y avait telle ou telle chose, je ne l'aurais jamais imaginé »!

Le plus beau retour que vous ayez eu? Pour des scolaires, une petite de cm1 qui a dit à sa maîtresse « Cette sortie était extraordinaire, c'est comme si on avait découvert une pièce de l'histoire du monde ». Je crois que ça se passe de commentaire...

Votre meilleur souvenir de guidage? Au tout début, à la cité de Carcassonne. J'étais encore en stage et j'avais un groupe d'espagnols. A la fin ils ont voulu me faire un petit cadeau en finissant au théâtre. Ils faisaient partie d'une chorale. Ils se sont mis à chanter tous ensemble. Je ne sais plus quel était l'air mais ça m'avait énormément émue.

Une anecdote de visite à partager? Un lapsus mémorable, à Obernai, je parlais d'un clocher élevé en l'honneur de la « sainte verge »... Le groupe, très bon enfant, était mort de rire, et moi avec. J'ai eu du mal à reprendre mon fil...

Quel/le touriste êtes-vous? Horriblement critique, je ne me supporte pas moi-même. Par contre quand je suis contente je le dis haut et fort (et quand je ne suis pas contente aussi du coup).

 

N'hésitez pas à lire d'autres portraits chinois de nos guides ici et découvrez leurs coups de coeurs

Mots-clés: Nouvelle-Aquitaine , Guides, portrait-chinois

agica logo

Macaron Adhérent 2020 OTCBM

Nous suivre sur les réseaux

         

Affichage du Logo Mon Guide Agica